LES 22, 23, 24 AOÛT 2020 À 20H30

 

OPPÈDE-LE-VIEUX

 

LE FESTIVAL

Et si Mozart m'était conté...

 

Une saison complexe s’offre à nous, où tous les milieux professionnels et, particulièrement, le milieu artistique souffrent de cet actuel drame sanitaire.

 

Nous tous, artistes, administratifs, techniciens, bénévoles et villageois souhaitons de tout cœur assurer la 4e édition des Concerts au coucher de soleil.

 

Ainsi, pour des raisons évidentes d’organisation sanitaire et de difficultés budgétaires, avons- nous dû revoir, à la fois, la durée du festival et sa programmation.

 

Notre fidélité à Mozart demeure intacte et absolue et nous présenterons les 22, 23 et 24 aout 2020, un programme consacré à 3 de ses opéras.

 

La version scénique de Don Govianni, initialement prévue, sera, de fait, reportée à 2021.

 

Des extraits de cette œuvre seront présentés, en version concertante, ainsi que deux autres opéras, ldomeneo et La Flûte enchantée, au sein d’un même programme. Ainsi, nous souhaitons sensibiliser le public et créer, chez lui, le désir d’entendre et de voir ces opéras en version scénique au cours des prochaines saisons.

 

 

"Les Concerts au coucher de soleil"

... Ou comment un lieu magique, Oppède-le-Vieux, site patrimonial remarquable, nous invite au rêve et à l’utopie.

 

La passion commune de Cyril Diederich, de ses amis musiciens et chanteurs lyriques, a permis, lors des trois premières éditions du festival, en 2017 et en 2018 et 2019, de suspendre le temps et faire de ces belles soirées d’été, une rencontre émotionnelle d’exception entre un public ébloui et la générosité des artistes.

LA PROGRAMMATION

Direction musicale et artistique

Cyril Diederich

 

 

Sopranos

Fabienne Conrad

Elettra, Donna Elvira, la deuxième dame

 

Anara Khassenova

Ilia, Donna Anna, la première dame

 

 

Mezzo-soprano

Marine Chagnon

Idamante, Zerline, la troisième dame

 

 

Ténor

Bastien Rimondi

Idoméneo, Don Ottavio, Tamino

 

 

Baryton

Gilen Goicoechea

Leporello, Papageno

 

 

Chef de chant

Sylvain Souret

 

 

Orchestre

Solistes du Paris Symphonic Orchestra

 

 

Idomeneo, re di Creta

 

Ouverture

 

Aria de Ilia - Andante con moto

 

Aria de Idomeneo - Andantino sostenuto

Aria de Idamante - Allegro

 

Duetto de Ilia/Idamante - Un poco Andante

 

Terzetto de Elettra/Idamante/Idomeneo - Andante

 

Aria de Oreste/Elettra - Allegro assai

 

Quartetto de IIlia/Elettra/Idamante/Idomeneo – Allegro

Idomeneo est inspiré du mythe antique, un récit du conflit entre les Troyens et les Crétois, accompagné de scènes d’amour, de jalousie et de mort.

 

Suite à un pacte avec Neptune, Idomeneo doit tuer la première personne qu’il verra en débarquant sur la plage crétoise. Malheureusement, Idamante, son fils, sera la première personne qu’il rencontrera (*). Afin de déjouer le pacte, Idomeneo confiera le trône à son fils et se retirera du pouvoir. Edimante épousera Ilia, rivale d’Elettra, laquelle se suicidera par dépit amoureux.

 

Cette première partie sera conclue par un quatuor vocal exceptionnel de beauté qui fut le premier composé dans le cadre de l’opéra seria.

 

(*) Le rôle d’Idamante, fils du roi de Crète, est confié, ici, à une mezzo-soprano, alors que la tradition était que certains rôles féminins soient interprétés par un castrat.

 

Don Giovanni n’est pas sans nous rappeler le lien avec Idomeneo, lequel sauve son fils de la mort, tandis que le Commandeur (incarnation du père) entraîne Don Juan dans les enfers.

Don Giovanni

 

Aria de Leporello – Allegro

 

Aria de Zerline - Andante grazioso

 

Aria de Donna Elvira - Recitativo, Allegro assai ed Allegretto

 

Aria de Don Ottavio - Andante sostenuto

 

Aria de Donna Anna – Recitativo, Allegro assai ed Andante

 

Duetto de Donna Anna/Don Ottavio - Recitativo, Maestoso ed Allegro

Cinq personnages solistes seront les interprètes de cette version concertante, à l’exclusion du rôle-titre de Don Juan, afin d’en garder tout le mystère.

 

              Ces 5 rôles pourront tout à loisir, entre les airs et les ensembles, chanter leur amour et leur ambiguïté envers Don Juan.

Donna Anna, amoureuse éconduite dont Don Juan tua le père ;

Donna Elvira, amoureuse trahie, tentera d’humaniser Don Juan ;

Don Ottavio, éternel amoureux d’Anna, sera son indéfectible soutien ;

Leporello, valet de Don Juan, ne sera jamais dupe du machiavélisme de son maître.

La Flûte enchantée

 

Arie de Papageno - Andante

 

Arie de Tamino - Larghetto

Duett de Pamina/Papageno - Andantino

 

Quintett de drei Damen/Tamino/Leporello - Allegro

 

Arie de Pamina - Andante

Duett de Papageno/Papagena - Allegro

 

Quintett de drei Damen/Tamino/Papageno – Allegro

Ce chef-d’œuvre maçonnique, au travers de Papageno l’oiseleur, nous ouvre la porte d’un monde merveilleux.

 

Cet opéra fut le fruit d’un travail collectif entre Mozart et Schikaneder, directeur de la compagnie Theater auf der Wieden.

Mozart écrivit de nombreux textes et deux airs sont particulièrement exceptionnels de beauté, Pamina(Ach ich fühl’s) et Tamino (Dies Bildnis) dont le dépouillement est tel que l’on peut y deviner la main du divin.

Schikaneder, lui-même, sera l’auteur de deux airs pour Papageno et du duo Pamina/Papageno.

 

Cette œuvre est un subtil mélange d’opéra seria et d’opéra buffa (**).

 

Elle retrace les grands mystères célébrant les noces alchimiques annoncées dans les opéras initiatiques qui composent la trilogie et donne, avant l’heure, sa place aux femmes magnifiées par le génie de Mozart.

 

Ce génie nous transporte dans un monde merveilleux, imaginaire, allant de la symbolique de Jean-Sébastien Bach dans le choral luthérien du 3ème acte, jusqu’à l’humour, la légèreté et le rituel initiatique permanent maçonnique.

Les Noces de Figaro

 

Finale - Scena Ultima – Andante, Allegro assai ed Più Allegro

Notes :

 

(**) Au sujet des 6 derniers opéras écrits par Mozart, il est important de savoir que deux opéras seria, Idomeneo, roi de Crète et la Clémence de Titus, sont des œuvres de tradition et de langue italienne, apparues au début du XVIIIème siècle à Naples. L' opéra seria, par son caractère noble et sérieux, est en opposition à l’opéra buffa, héritier de la commedia dell’arte, basée sur la farce populaire.

 

Idomeneo (1781) précède la trilogie Mozart/Da ponte, La Clémence de Titus (1791) clos cette trilogie et Mozart termine sa vie en écrivant La Flûte enchantée et le Requiem.

 

Cette trilogie est considérée avec Così fan Tutte et Don Giovanni comme un hymne à la liberté,

et les Noces de Figaro, un hymne à l’égalité,

Par ailleurs La flûte enchantée un hymne à la fraternité; les révolutionnaires connaissaient-ils Mozart/Da Ponte pour avoir créé la devise républicaine, Liberté/Égalité/Fraternité ?

LES ARTISTES

CYRIL DIEDERICH

Direction musicale et artistique

Après son cycle d’étude instrumental et d’écritures au CNSM de Paris, avec un premier prix de cor, il obtient successivement deux prix de direction d’orchestre aux concours internationaux de Florence (Italie) et Katowice (Pologne).

 

Par la suite, Michel Glotz, directeur artistique de Herbert van Karajan, lui propose d’assister au travail du Maître à la Philarmonie de Berlin, durant plusieurs semaines ;

ce fut déterminant pour son évolution artistique.

 

Sa rencontre avec le Maestro français Georges Prêtre, dont il sera l’unique disciple, sera un autre événement d’une importance toute aussi essentielle.

Le lien exceptionnel qui l’a uni à cet artiste, tant sur le plan professionnel qu’amical, lui a permis d’approfondir et de réaliser ce qui a toujours contribué au rayonnement de cet immense chef d’orchestre, à savoir, la recherche permanente de la tension dramatique que ce soit à l’opéra ou

en concert.

 

 

Parcours :

 

2012 - Directeur musical du Paris Symphonic Orchestra

2007 - Chef permanent et conseiller musical à l’opéra de Marseille

1998 - Directeur artistique et musical de l’Orchestre Symphonique Rhin-Mulhouse

           - Premier chef invité à l’opéra National du Rhin (Strasbourg)

1984 - Directeur artistique et musical de l’Orchestre National et de l’Opéra National de   Montpellier

1978 - Chef adjoint à l’Orchestre National de Lille

1975 - Chef assistant à l’Orchestre National de Lyon

 

Discographie :

 

« Les Huguenots » - Giacomo Meyerber

« Mireille » - Charles Gounod

« Harold en Italie – Hector Berlioz

« Les Noces de sang » - Charles Chayne

« Les mélodies françaises » - soliste José Van Dam

« Airs d’opéras français » - soliste Thérèse Pollet

 

 

En 1986, Cyril Diederich reçoit le prix de la révélation musicale de l’année,

décerné par l’ensemble de la critique musicale française.

Contact :

Monsieur Daniel Lombard – Agence Musicaglotz

daniel.lombard@musicaglotz.com

Téléphone : 01.42.34.53.47.

 

plus d'informations sur le site

cyril-diederich.com

CHRISTOPHE GUIOT

Violon solo

Issu d’une longue lignée de musiciens populaires et classiques, Christophe Guiot se passionne très jeune pour le violon.

 

Entré au Conservatoire national supérieur de musique de Paris simultanément dans la classe de violon de Christian Ferras et dans la classe de musique de chambre de Geneviève Joy, il en sort brillamment avec deux premiers prix en 1980 et 1981.

 

Membre de l’orchestre des jeunes de l’Union européenne, il s’enrichit d’une immense culture musicale auprès de chefs aussi prestigieux que Herbert von Karajan et Lorin Maazel.

 

Il est nommé soliste à l’orchestre de l’Opéra national de Paris.

 

Parallèlement Christophe Guiot mène une carrière remarquable de musicien de chambre et de soliste tant en France qu’à l’étranger.

 

Il est actuellement le violon solo du Paris Symphonic Orchestra.

À ce titre il était à la création des deux premières éditions des Concerts au coucher de soleil et assurera la saison 2019.

 

Violon solo sous la direction musicale de Cyril Diederich, il interprète la 9ème symphonie de Beethoven et Jeanne au bûcher de Honegger à l’Eglise de la Madeleine ainsi qu’un concert en hommage à Offenbach en mars 2019.

 

Il est actuellement le violon solo du Paris Symphonic Orchestra.

À ce titre, il était déjà présent à la création des trois premières éditions des Concerts au coucher de soleil et assurera, pour cette quatrième édition, la saison 2020.

FABIENNE CONRAD

Soprano

Diplômée de Sciences Politiques et Premier Prix de formation musicale et de piano, Fabienne Conrad se tourne ensuite vers le chant lyrique, remporte le concours des jeunes interprètes féminines de Madrid et chante son tout premier rôle au Teatro Real sous la direction de Jesús López Cobos dans le Dialogue des Carmélites de Poulenc.

 

Très appréciée pour son expressivité, elle est rapidement engagée pour des rôles de premier plan, en Espagne et en Belgique. C’est dans le rôle de Violetta dans La Traviata à l’Opéra de Rouen, en 2012, que la jeune soprano est révélée au public français et remarquée par la presse musicale : « Son assurance, sa technique vocale solide, la qualité de la couleur de son timbre si caractéristique, son élégance de diction... ».

 

Elle remporte également un vif succès au cours d’une tournée de concerts avec orchestre, en Russie, où elle est invitée régulièrement pour interpréter, notamment, les grands airs italiens et français du répertoire romantique.

 

L’année 2015 lui offre, outre la reprise des rôles de Violetta dans La Traviata et de Mimi dans La Bohème, les rôles-titres dans Mireille de Gounod, Madame Butterfly de Puccini...

Durant la saison 2017, elle remporte un immense succès dans l’opéra Cinq-Mars de Charles Gounod à l’Opéra de Leipzig.

 

Son sens de la scène et sa musicalité font de Fabienne Conrad une artiste à qui l’on confie des rôles particulièrement exigeants. Elle est l’une des rares interprètes à pouvoir chanter les quatre rôles de soprano des Contes d’Hoffmann : Olympia, Giulietta, Antonia et Stella.

 

Invitée régulièrement par Alain Duault, elle participe à une série de récitals en partenariat avec Radio Classique.

Sous la direction musicale de Cyril Diederich, Fabienne Conrad interprète le rôle de Manon dans l’opéra de Massenet à l’Opéra National de Lituanie à Vilnius. Elle est également invitée, depuis plusieurs années, à participer aux oratorios et concerts que Cyril Diederich présente à Paris en l’église de la Madeleine, dont récemment la 9e symphonie de Beethoven.

 

En 2018 pour la deuxième année elle est revenu chanter dans le cadre des Concerts au coucher de soleil dans un répertoire varié : Pergolèse, Massenet, Mozart, Verdi… et interpréta, entre autres, des extraits du Faust de Gounod dans le rôle de Marguerite.

 

Dans le cadre de la saison 2019 des Concerts au coucher de soleil elle interprète le rôle de Fiordiligi dans Così fan tutte de Mozart. En 2020, elle sera Elettra, Donna Elvira et la deuxième dame dans Idemeneo, Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart.

Anara Khassenova

Soprano

Soprano d’origine kazakhe, Anara Khassenova commence, dans son pays natal, dès l’âge de cinq ans, une formation artistique très variée comprenant le piano, le chœur d’enfants et la danse.

 

Arrivée en France en octobre 2012, elle intègre le Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt et obtient son Prix de chant en 2014 dans la classe d’Anne Constantin. Depuis, elle se produit en solo à la Chapelle Royale de Versailles, à la Cathédrale Américaine, au Théâtre de l’Ouest Parisien, à l’Auditorium de la Bibliothèque Marmottan ou encore à la Seine Musicale.

 

Actuellement en double cursus au Pôle Supérieur Paris-Boulogne, en chant lyrique, et à la Sorbonne, en licence de musicologie, elle reçoit également les conseils de Malcolm Walker, Philippe Jaroussky, Anita Rachvelishvili et Karine Deshayes.

 

Lauréate en 2015 du Concours International d’Interprétation « Musiques du dernier siècle », elle aborde des répertoires très variés, de la musique ancienne à la musique contemporaine.

Elle incarne Constance dans Dialogues des Carmélites de Poulenc, mise en scène de Vincent Vittoz, ainsi que Susanne dans Les noces de Figaro de Mozart, mis en scène de Mireille Delunsch.

 

Au cours de l’été 2017, Anara se produit au Festival Debussy « off » avec plusieurs récitals solistes.

L’année 2018 la verra jouer le rôle de la Baronne dans la Vie parisienne d’Offenbach, mise en scène de Yves Coudray.

 

Sous la direction de Cyril Diederich, elle sera invitée pour la première fois aux Concerts au coucher de soleil, en 2020, et interprètera les rôles de Ilia, Donna Anna et la première dame dans Idomeneo, Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart.

MARINE CHAGNON

Mezzo-Soprano

Diplômée d’une licence « mention très bien à l’unanimité » du Conservatoire National de Musique de Paris, Marine Chagnon poursuit actuellement son master dans la classe d’Elène Golgevit.

 

Passionnée par la pluralité des arts qu'elle retrouve à l'opéra, elle se forme en danse Modern’Jazz ainsi qu’en art dramatique et s’applique à toucher à tous les styles musicaux, telle que la musique ancienne.

 

On a déjà pu voir cette mezzo-soprano sur scène dans Lola de Cavalleria Rusticana, la Tasse Chinoise et la Chatte de l’Enfant et les Sortilèges au Théâtre du Châtelet (Concert Tôt), Cherubino des Nozze di Figaro, Nancy de Albert Herring, La Périchole (rôle-titre) au Théâtre National de Bayonne, Annio dans la Clemenza di Tito au Grand Théâtre de Dijon…

 

Dans le répertoire baroque, on a pu l’entendre à l’Opéra de Dijon dans le rôle d’Euridice de l’Orfeo puis dans Vénus du Ballo delle Ingrate (Arts Florissants) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ainsi que dans l’émission « Génération France Musique » aux côtés de Philippe Jaroussky.

Cette artiste lyrique a reçu le Prix Jeune Espoir au Concours international de Mâcon en 2018 et le Prix Spécial du Jury du Concours international de Canari (Corse) en août 2019. Elle est lauréate des académies de Villecroze, Royaumont, Frivolités Parisiennes et Philippe Jaroussky ainsi que du prix de la Fondation Marie Dauphin de Verna (Fondation de France).

 

On pourra entendre Marine dans le rôle de Lucilla, La Scala di Seta de Rossini, dans une coproduction Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris/ Philharmonie de Paris, ainsi que dans le rôle de Nicolette de l'Amour des Trois Oranges de Prokofiev à l'Opéra National de Lorraine.

 

Pour la saison prochaine, elle sera Belle dans La Belle et la Bête de Philip Glass à l’Opéra de Caen ainsi qu’au Théâtre de l’Athénée.

Marine sera invitée pour la première fois aux Concerts au coucher de soleil pour y interpréter les rôles de Idamante, Zerline et la troisième dame dans Idomeno, Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart, sous la direction de Cyri Diederich.

BASTIEN RIMONDI

Ténor

Jeune ténor, Bastien Rimondi fait des études de piano classique et de jazz et intègre, à l’âge de 15 ans, une classe d’art lyrique.

L’année suivante, il perfectionne sa technique vocale dans le cadre de l’atelier lyrique de l’abbaye de Sylvanès.

 

En 2014, il entre au Conservatoire régional de Toulouse où il obtient, en 2017, un prix de chant lyrique mention très bien.

 

Il obtient, en novembre 2017, le 1er prix du concours international d’interprétation de la Mélodie française de Toulouse.

 

En 2017, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il prépare, en juin 2019, le concours de master.

 

Invité, pour la première fois par Cyril Diederich pour la saison 2019 des Concerts au coucher de soleil, il interprète le rôle de Ferrando, dans Così fan tutte de Mozart.

 

En 2020, il sera invité, pour la deuxième fois, aux Concerts au coucher de soleil pour y interpréter Idoménéo, Don Ottavio et Tamino dans Idomeneo, Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart.

 

 

GILEN GOICOECHEA

Baryton

Né en Espagne, de nationalité française, Gilen Goicoechea, issu des conservatoires nationaux,

est un tout jeune artiste en début de carrière.

 

Il obtient plusieurs prix internationaux et est lauréat du concours des Voix nouvelles

2018.

 

Il chante sur les scènes des opéras d’Avignon, de Rouen, de Saint-Etienne… et est invité,

en novembre 2017, au gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques à Montréal, au Canada.

 

Sous la direction de Cyril Diederich, il participe au programme Mozart en tournée avec

l’Orchestre National des Hauts-de-France, présenté, entre autre, à l’Opéra de Lille en

décembre 2018.

 

Dans le cadre de la saison 2019 des Concerts au coucher de soleil, il a interprété le rôle de

Guglielmo dans Così fan tutte de Mozart ainsi que celui de Sancho Pansa dans

Don Quichotte de Jules Massenet.

 

Dans le cadre de l’Opéra participatif pour jeune public, Gilen fut le Comte Alma Viva dans Les Petites Noces, d’après les Noces de Figaro de Mozart, présentées début 2020 au Théâtre des Champs Elysées à Paris.

 

Il sera invité en 2020, pour la deuxième fois, à participer aux Concerts au coucher de soleil pour interpréter Leporello et Papageno dans Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart, sous la direction de Cyril Diederich.

LA BILLETTERIE

Combien ?

 

Prix des places : 25 €

 

Tarif réduit : 15 € (- de 16 ans et étudiants sur présentation de la carte)

 

 

Comment ?

 

PAR INTERNET

 

Sur le site billetweb à l'adresse suivante:

 

https://www.billetweb.fr/les-concerts-au-coucher-de-soleil4&src=agenda

 

Vous devrez, ensuite, imprimer vous-même vos réservations que vous présenterez, le soir de la date que vous aurez choisie, au contrôle situé à l’entrée de la place.

 

 

PAR COURRIEL

 

lesconcertsaucoucherdesoleil@gmail.com

 

 

PAR CHÈQUE ET PAR CORRESPONDANCE

 

Vous pouvez réserver vos places par correspondance et ce jusqu’au 1er août, en nous adressant un courrier précisant bien :

 

- votre nom et prénom

- votre adresse, votre numéro de téléphone ainsi que votre adresse électronique

- le ou les dates retenues

- le nombre de places souhaitées pour chacune des dates et le tarif appliqué

(joindre une photocopie des justificatifs correspondants si application de tarif réduit jeunes de moins de 16 ans).

 

Joignez ensuite votre règlement, par chèque bancaire libellé à l’ordre de l’association de Les Concerts au coucher de soleil, correspondant au total de vos réservations, et adressez votre courrier à l’adresse suivante :

Les Concerts au coucher de soleil – 75, rue Félix Autard – 84580 Oppède

 

Vos places seront à retirer, le soir même du concert choisi, à l’accueil/billetterie qui vous sera réservé, place de la Croix, à Oppède-le-Vieux, à partir de 19 h 30.

Toutefois, si vous souhaitez recevoir vos billets par la poste, nous vous remercions de joindre à votre règlement, une enveloppe timbrée libellée à votre adresse.

Attention, aucune réservation ne pourra être effectuée sans paiement initial.

 

 

SUR PLACE (en espèces, CB ou par chèque)

 

Si vous préférez vous déplacer pour acheter et retirer directement vos billets, sachez qu’un point accueil/billetterie sera organisé dès le 3 août, sur la place de la Croix à Oppède-le-Vieux,

de 10 h 30 à 12 h 30 et de 17 h à 18 h 30.

 

Une vente de billets est également prévue le soir même des concerts, en fonction des places disponibles.

 

RENSEIGNEMENTS : 07 69 88 34 70

 

LES INFOS PRATIQUES

Où ?

 

À Oppède-le-Vieux, un des plus authentiques villages du Luberon.

 

Quand ?

 

Les 22, 23 et 24 août 2020, à 20h30.

 

 

Pour venir à Oppède-le-Vieux, l’accès se fera uniquement par la route de Maubec puis la départementale D 176, pour atteindre, au détour d’un virage, le parking Sainte-Cécile où vous devrez stationner votre véhicule . Le parking sera gratuit dès 18h les jours de concert. Il vous sera impossible de garer votre véhicule à un autre endroit, l’accès à la commune étant réglementé par un arrêté municipal.

 

Pour vous rendre sur le lieu de concert, situé Place de la Croix, prendre le sentier du jardin paysager et descendre par la rue Sainte-Cécile où notre hôtesse responsable de la billetterie vous accueillera à partir de 19h30.

 

Pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer, un service de navette est organisé à l’arrivée du parking jusqu’à la place de la Croix : il vous conviendra alors de vous signaler auprès de nos bénévoles.

 

Pour des raisons évidentes de sécurité et dans le souci de respecter les lieux, l’ensemble du site sera décrété non-fumeur par arrêté municipal. Il sera absolument interdit de fumer sur l’ensemble du parcours.

 

Sachez qu’au regard des mesures que vient de prendre le gouvernement et de la régression de la pandémie, tout nous laisse espérer un accueil serein dans ce lieu de plein air. Toutefois si nous devions être amenés à respecter de nouvelles règles, au mois d’août, nous suivrons avec respect les consignes (masques et gels par exemple) et mettront en place les distanciations obligatoires.

La place de la Croix est vaste, vous pouvez donc acheter sans crainte et sans risque vos places dès maintenant.

 

Au plaisir de vous retrouver.

LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

'Rétrospective 2018

 

 

 

 

 

 

'Rétrospective 2017

ILS EN PARLENT

Reportage télé matin sur france 2

ao6ut 2018

 

Reportage la provence

activités culturelles

août 2017

CLIQUEZ ICI !

 

Reportage sur le site de france 3 provence-alpes côte d'azur

aout 2017

CLIQUEZ ICI !

AIDER LE FESTIVAL

Les millésimes 2017, 2018  et 2019 des Concerts au coucher de soleil d’Oppède-le-Vieux furent un vrai succès populaire qui alla bien au-delà de nos espérances. Un public jeune et souvent néophyte, le soutien précieux du maire d’Oppède, de ses élus et l’accompagnement de nombreux bénévoles ont convaincu Cyril Diederich, ses amis musiciens et chanteurs d’offrir, cette année encore, des moments musicaux d’exception, sur le site patrimonial remarquable d’Oppède-le-Vieux, en 2020.

 

La participation en dons, à titre privé ou d’entreprises partenaires, en 2017, 2018 et 2019 est venue conforter un budget fragile uniquement basé sur des recettes de billetterie avec un prix des places volontairement modeste. Ces dons nous permirent de réaliser les deux premières éditions des Concerts au coucher de soleil.

 

Si le festival connaît un formidable succès, nous avons toujours besoin de votre soutien pour poursuivre, plus loin, son développement et son rayonnement.

 

Soutenir notre festival c’est :

 

- partager un moment d’émotion et de plaisir mais aussi l’occasion de rencontres avec les artistes,

- contribuer au rayonnement d’un festival unique dans la région,

- favoriser l’accès au festival d’un public toujours plus large grâce à une offre tarifaire adaptée,

- encourager les futurs talents,

- promouvoir les savoir-faire des techniciens et artisans qu’implique le spectacle vivant,

- nous aider dans l’accueil logistique des 35 personnes hébergées et accueillies durant une dizaine de jour.

 

Pour réaliser cette prochaine édition et équilibrer ce nouveau budget plus conséquent, dû à la création d’un opéra de Mozart, nous sollicitions, par un appel à participation, l’aide de celles et ceux qui voudront bien nous soutenir sous la forme d’une contribution, rejoignant ainsi nos partenaires locaux.

 

Sachez que la direction des services fiscaux nous a accordé une habilitation à recevoir des dons et qu’en vous engageant dans un partenariat avec Les Concerts au coucher de soleil, ceux-ci bénéficieront d’un crédit d’impôt de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises (cerfa 11580*03).

 

 

REMERCIEMENTS

Les concerts au coucher de soleil 2019 n’auraient pu avoir lieu sans le soutien d’Alain Deille, maire d’Oppède, de ses adjoints et de toute l’équipe municipale, ni celui des équipes techniques menées par Fred Resueno. Qu’ils soient tous ici vivement remerciés.

 

Cette troisième édition, ouverte à l’Opéra par la volonté de Cyril Diederich de consacrer sa programmation chaque année à une œuvre de Mozart, Nadine Duffaut fut invitée à mettre en scène « Così fan tutte ». Nous saluons ici sa participation à nous offrir ainsi gracieusement son talent

 

Nous tenons, également, à rendre hommage à celles et ceux qui nous ont aidés, par leurs dons, à financer les concerts de cette troisième édition :

 

Mireille et Michel Aurelle, Mireille Besson, Marielle et Francis Dauzats, Lord Davies, Arnaud Dessain, Ulrike Delaire, Jean-Pierre et Agnès Hugues, Paul Mariotta, Laurent Mion, Philippe Mion, Jean-François Moyersoen, Sandrine Sauret, Philippe Schamber, Robert Soulat, Marisa Tedeschi

et Julius Tessarech.

 

Nous saluons tout particulièrement Martin Staffansson qui a ouvert son mas des Sablières en salon de musique, gîtes, cuisine, table d’hôtes, bureau de production mais également salle de détente, piscine, jardin fleuri et terrasse où nous avons pu accueillir jusqu’à 50 convives certains soirs.

 

Les artistes et les techniciens ont pu trouver terre d’accueil grâce aux maisons ouvertes de Jean-Pierre Ballandras, Martine Bosc, Monique et Yves Cambier, Véronique et Franck Ceddaha, Mireille et Pierrick Drancourt, Madeleine et Jean Grégoire, Pascal Martin, Evelyne Pasquet.

 

 

Notre gratitude également à :

 

* Alexandre Aubanel pour ses reportages photographiques et son accompagnement, tout au long de l’année, sur l’élaboration des dossiers ;

* José Arrué pour le prêt du piano de répétitions ;

* Alain Audet du domaine de La Garelle pour son aimable participation aux verres de l’amitié des trois premiers concerts ;

* David Diederich pour la création du nouveau site Internet ;

* Clarence pour la mise à disposition de son imprimante ;

* Franck Delahaye de Luberon Cœur de Provence et toute son équipe pour leur collaboration en diffusion et presse

* Hervé de l’Echauguette pour son accueil toujours disponible et souriant ;

* France Bleu Vaucluse - partenaire média ;

* Vincent Gelinet pour la mise en place première de Billetweb permettant la location par Internet ;

* Jean Guerre et Nataliya pour leur soutien d’accueil du public à Oppède-le-Vieux ;

* Philippe Grandet pour sa surveillance sanitaire et sa promptitude à intervenir auprès de notre public ;

* Agnès Hugues du domaine de la Royère pour la contribution de vin offert à toute notre équipe pour les repas de l’été ainsi qu’au verre de l’amitié servi à l’occasion de la clôture du festival ;

* Virginie Jeannin-Clébert en regard informatique pour notre vente et location par Billetweb ;

* Jean-Marie Maquaire qui nous a offert ses dessins pour baliser et rendre lisible l’accès au site

* Marie-Joëlle Pedretti, précieuse collaboratrice qui, par son sourire, à su donner bon rythme à nos cuisinières, adapter nos mets aux régimes spécifiques des uns et des autres et apporter bonne veille à notre accueil en billetterie ;

* Joël Piard pour son intervention en informatique afin de rendre opérationnel notre nouveau système en billetterie;

 

* Brigitte Roehrich, le bras-droit incontournable de notre aventure musicale -responsable de toute la mise en place et du suivi de la billetterie, disponible au quotidien pour les permanences de location et de vente les soirs de concerts ; coordinatrice auprès des artistes pour l’organisation de leurs voyages

 

* Messieurs Alain Vall et Romain Noël responsables du magasin super U de Coustellet pour leur accueil et leur soutien en numérique.

 

Par la bienveillante attention de Maryline et Jean-Yves Maïquès et de tous les adhérents, Oppède Patrimoine nous a ouvert les portes de la collégiale Notre-Dame Dalidon pour y accueillir les répétitions et les concerts de l’été.

Adrien Temporin a suivi au quotidien, de sa plume, les quatre soirées musicales et a communiqué, par voie de presse, sur La Provence, sa poésie et son enthousiasme.

 

 

Un grand merci à :

 

* Dominique et William Bouvier, pour l’organisation précise et précieuse de la coordination des bénévoles du festival ;

* Jean-Jacques Lohier, Serge Audibert et Laurent Cabrol qui ont mis à disposition leur véhicule adapté à la calade pour le montage et le démontage technique du festival,

* Stanislas Panon d’avoir assuré le transport des personnes à mobilité réduite du parking Sainte-Cécile jusqu’à la place de la Croix,

* tous les nombreux bénévoles qui ont apporté force et soutien, par leur présence à nos côtés, pour l’installation du lieu de la collégiale et de son parvis, le placement dans l’église et la diffusion de nos flyers et affiches sur le territoire ;

* Ludmila Piard (médiathèque) et Christophe Buteau (La Strada) qui ont accepté d’adapter leur programmation et ainsi collaborer avec les Concerts au coucher de soleil en inscrivant une conférence et un film musical dans le cadre de leur saison ;

 

Enfin, saluons le bon accueil que les commerçants locaux nous ont fait en appliquant des prix préférentiels lors de nos achats ainsi que celui de Monsieur le pharmacien de Coustellet qui nous a gracieusement fourni une chaise roulante.

 

 

 

production : Marie-Dominique Besson -  06 62 36 78 47  - marie dominiquebesson@gmail.com

 

crédits photos et diaporamas : Alexandre Aubanel

 

création du site internet : David Diederich

 

#lcacds

 #lesconcertsaucoucherdesoleil

#concertcoucherdesoleil

© Les Concerts au coucher de soleil - 2020